La photographie est pour moi une sorte de carpe diem.

À l’image j’aime joindre le mouvement, la musique des êtres et des lieux.

Je privilégie la rencontre, celle qui se crée dans la présence à soi et à l’autre.

La réalisation cinématographique est une tentative de créer cette rencontre et d’y insuffler la beauté autant que la vérité.